23 novembre 2006

La téléphonie gratuite, illimitée et mobile : la VOIP 2.0 – (Partie 1 : Rappel sur la VoIP)

D’abord un rappel simple de ce qu’est la VOIP (Voice Over Internet Protocol) parfois aussi appelée ToIP (téléphonie IP) :
on dénomme de manière générale VOIP les techniques permettant de faire passer de la voix via les réseaux informatiques TCP/IP dans le but d’établir une communication entre deux postes ( téléphones, mobiles, ordinateurs…)

L’application la plus connue de la VOIP est celle intégrée dans les fameuses offres triple-play (freebox, livebox, neufbox…) qui offrent de la téléphonie à moindre coût voir gratuite. De la même manière les conversations audio via des clients informatiques (MSN Messenger, Skype, GoogleTalk) sont aussi de la VoIP. Pour résumer tout ça rien ne faut un schéma :

L’avantage de la VoIP est donc évident : en faisant reposer la communication audio sur des paquets « data » relativement légers elle permet de rendre le coût de la téléphonie quasiment nul.
Si cela est particulièrement efficace pour la téléphonie fixe où il suffit de brancher un équipement dédié à son ordinateur (par exemple un casque/micro) ou de passer par un convertisseur IP / Téléphone RTC (un routeur, ou tout simplement une box triple play !) le problème se pose pour la téléphonie mobile.

Et c'est là que va se dérouler la guerre de la VoIP : la plupart des consommateurs sont convaincus que dans un avenir proche le fonctionnement de la téléphonie mobile va rejoindre celui de la téléphonie résidentielle avec des communications illimitées, gratuites ou presque vers n'importe quel appel local ou international.

C'est ainsi que l'on commence à voir les offres quadruples-play apparaître en reprenant la base du triple-play ( internet / télévision / téléphone ) et en y rajoutant la téléphonie mobile. C’est Unik chez Orange ou Freephonie chez Free ou encore Twin chez Neuf par exemple. Ces offres, récentes, reposent essentiellement sur des combinés hybrides GSM/Wifi et sur l'idée qu'un utilisateur pourra s'appuyer sur un réseau Wifi pour passer des appels en VoIP de manière simple.

Mais les premiers tests et déploiements révèlent deux problémes majeurs :

D'abord les réseaux wifi ouverts sont assez peu nombreux, y compris dans des zones ultra-urbaines comme Paris et au final le seul point où l'on est réellement capable de passer un appel via le wifi est son propre domicile, ce qui est un peu paradoxal pour une offre de téléphonie mobile! La solution repose donc sur l'agrégation de réseaux déjà existants comme Météor ou FON (un réseau collaboratif d'utilisateurs qui partagent leur connexions Wifi) comme le propose Neuf avec son offre Twin. Mais on imagine mal pouvoir utiliser ce type de connection n'importe où, n'importe quand.

Ensuite quand bien même on disposerait d'un réseau de bornes wifi conséquent dont une partie serait ouverte pour l'utilisation VoIP (ce qui est à peu près ce que semble promettre free avec sa Freebox V5), la portée de ces relais et l'absence de roaming (possibilité de passer d'un relai à l'autre sans perdre la communication) rend cette utilisation limitée à une population de Geek.

Il faut donc trouver un autre moyen de rendre la VoIP disponible sur les terminaux mobiles... et c'est là que naît la VoIP 2.0...

la suite très bientôt ;-)))

1 commentaire:

SOPHIA a dit…

pour résumer et te monter que j'ai compris en dépit de "ma blondeur", France télécom a du soucis à se faire et on a bien fait de vendre nos actions!